• Elisabeth Rey

ÉCOUTE DU SILENCE


Être présent. Être ici.

Sentez vos pieds sur terre,

ton ventre monte et descend.

Soyez ouvert et réceptif

à la vie tout autour de vous.

Les sons, les odeurs, les goûts.

Les sentiments augmentent de façon inattendue.

Un picotement dans le ventre.

Une contraction dans la gorge.

Lourdeur dans la tête.

Une vieille tristesse venant visiter.

Restez curieux pendant que le moment danse.

Ecoutez.

Écoutez avec tout votre corps.

Écoutez-vous.

Écoutez l'autre personne.

Écoutez le silence entre les phrases.

Laissez le silence s'attarder un peu plus longtemps.

Il n'y a pas d'urgence.

Il n'y a pas de moment «meilleur» pour arriver.

Le silence n'a pas toujours besoin d'être comblé.

Soyez un peu plus nu.

Un peu plus lent.

Sachez un peu moins ce que vous allez dire.

Soyez un peu moins préparé, un peu plus désordonné,

un peu plus disposé à exposer votre cœur vulnérable.

Soyez surpris de vos propres réponses.

Ne vous engourdissez pas avec les mêmes vieilles histoires.

Trébuchez si vous en avez besoin.

Ça va. Vous êtes retenu.

Laissez vos mots sortir du silence et y revenir.

Ami, en silence, nous nous rencontrons vraiment.

La véritable compréhension est au-delà de l'esprit.

L'amour est sans paroles; n'a plus besoin de mots.

Écoutez le silence; c'est volcanique.


Jeff Foster

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout